Définition de l'hypnose Ericksonienne

Il s'agit d'un état naturel, tout le monde a des capacités hypnotiques. On le vit au quotidien dans des processus automatiques comme la marche, la conduite. On peut marcher de façon automatique ou conduire sur l'autoroute de façon automatique tout en étant  dans nos pensées. On peut être à une conférence ennuyeuse et se mettre à rêver. On peut aussi être totalement pris par son travail dans un état focalisé d'attention en étant dans une bulle hypnotique au point de ne plus entendre notre environnement externe. On voit donc que c'est un état naturel de focalisation d'attention ou de détachement total.

On va donc recréer ces états naturels en séances à des fins purement thérapeutiques. C'est très intéressant d'utiliser ces ressources naturelles pour, par exemple, se détacher d'une phobie, d'une douleur.

L’hypnose ericksonienne est l’une des branches les plus influentes et répandues de l’hypnose thérapeutique. L'étude de nombreuses thérapies nous montrent que dans un processus thérapeutique, il est très important de travailler à enrayer les cercles vicieux dans lesquels la personne est enfermée. Cela signifie donc qu'au-delà des faits passés qui ont permis l'émergence du problème, des choses actuelles (des comportements, des conceptions, des interactions, …) se passent et entretiennent ce problème. L'hypnose thérapeutique va être utilisée pour faire émerger les ressources permettant de sortir du cercle vicieux. On va, par exemple, travailler en hypnose sur le lâcher prise quand la personne est anxieuse. L'intérêt de l'approche, c'est qu'elle permet d'expérimenter par exemple le lâcher prise. Ce qui est plus puissant qu'un travail purement cognitif. En effet,, c'est par l'expérience que se crée le changement. Les meilleurs apprentissages se font à travers des expériences.

L'hypnose ericksonienne est particulièrement respectueuse de la personne car le langage utilisé par le praticien est permissif. Il ne s'agit, dès lors, pas d'une hypnose de foire. Cette dernière ne fonctionne d'ailleurs qu'avec une toute petite minorité de personnes et avec leur consentement. Le praticien est toujours à l’écoute et travaille en collaboration dans le respect du client avec les ressources de ce dernier. On parle de client car on estime que la personne est partie prenante du changement, il est acteur dans ce processus. On ne fait que le connecter à des ressources naturelles qu'il a en lui mais auxquelles il n'avait jusqu'ici par accès. Il s'agit donc d'un travail écologique. Le thérapeute adapte son style d’élocution et d’approche à la personne qu’il reçoit. Il s’appuie sur des métaphores, des anecdotes et des suggestions indirectes afin de faire lever des résistances au changement au bénéfice du client.

Histoire

Le Docteur Milton Hyland Erickson (1901-1980) est considéré comme le père de l’hypnothérapie moderne.

Né au Nevada (USA) au début du 20ème siècle, il souffre d  daltonisme, de dyslexie et de l’absence de perception des rythmes. Atteint d’une forme grave de poliomyélite à 17 ans, il plonge dans un coma et se retrouve paralyser. Ces épreuves extrêmes lui ont permis de découvrir l'hypnose et la résilience que nous avons tous en nous.

 

En chaise roulante, il est persuadé qu’il peut surmonter sa paralysie il consacre tout son temps à stimuler mentalement ses membres(en faisant de l’auto-hypnose) et va durant des mois s'entraîner à retrouver sa motricité, avec succès.

 

Il devient psychiatre et bouleverse la pratique de la psychothérapie par son approche qu’il a tout d’abord testé sur lui même, notamment au niveau de la gestion de la douleur. Très vite, il devient l’homme des causes perdues vers lequel sont dirigés tous les clients “difficiles” des États-Unis. L'école de Palo Alto dont est issue la thérapie brève va le rencontrer pour optimaliser leur thérapie.

Indications et bienfaits

Les champs d’application de l’hypnose thérapeutique sont très vastes et souvent surprenants. Il nous est impossible d'en faire la liste tant elle est exhaustive.

On peut, néanmoins, simplifier à l'extrême en disant qu'il y a trois champs majeurs quand à son usage.

  • Au niveau du développement personnel et émotionnel : gestion du stress, gestion des émotions (peur, colère, deuil, séparation, dépression) , traitement des traumas, phobie, confiance en soi et estime de soi, burn out...

  • Au niveau physique : sur les manifestations psychosomatiques, la gestion de la douleur, les troubles dermatologiques, la préparation à l’accouchement, etc.

  • Au niveau du comportement : troubles obsessifs compulsifs, troubles sexuels, troubles relationnels, addictions (tabac, alcool…), troubles alimentaires, traitement des insomnies, difficultés scolaires, concentrations.

L’hypnose permet aux personnes de se connecter à ses ressources naturelles et d’améliorer ses propres capacités de rétablissement. Milton Erickson, pour illustrer l’inconscient et ses formidables ressources, aimait donner l’image d’un grand magasin où se trouvent toutes les solutions dont on a besoin pour vivre. On peut donc se servir et utiliser tout ce que nous avons à notre disposition.

Tout au long de notre vie, nous faisons donc des apprentissages. Malheureusement il peut arriver que nous restions bloqués à un de ces apprentissages, pour une raison ou l’autre. Le propre de ces ressources trouvées dans ce grand magasin est d’aller débloquer ce qui coince pour nous permettre de reprendre notre cheminement.

Comment se déroule une séance d'hypnose?

Une session dure environ trente minutes. C’est en discutant d’abord avec le praticien que la personne décide de l’objectif de sa session. Celle-ci démarre généralement par une phase de relaxation, appelée “induction”, qui mène vers un « état modifié de conscience ».. Il ne s’agit pas de sommeil ni de perte de conscience. Cette détente est très proche de celle que peuvent rencontrer les personnes qui pratiquent la relaxation, le yoga ou la méditation. La personne entend en général le thérapeute durant le processus tout en étant dans un état altéré de conscience facilitant la résolution de sa problématique. Le client peut même interagir avec le thérapeute. Il arrive aussi que le client soit totalement pris dans son monde intérieur et a le sentiment de s'être totalement déconnecté de ce qui a été dit. Il s'agit d'une minorité de personnes qui ont des grandes capacités hypnotiques et c'est alors utile pour eux et la résolution de leur problème. Les études montrent maintenant qu'il ne faut pas atteindre cet état pour que le traitement soit efficace. Au fur et à mesure de la séance, vous allez bien sûr approfondir cet état hypnotique. Vous allez doucement lâcher prise et faire abstraction de la réalité environnante tout en restant en relation avec le thérapeute. C’est maintenant que la deuxième phase trouve sa place : il s’agit ici de commencer à travailler les problèmes pour lesquels vous pouvez être amené à consulter. Le thérapeute peut vous connecter à vos ressources intérieures. Il peut aussi les faire émerger en utilisant des suggestions d’images et d’histoires afin de vous guider vers votre objectif. Lors de la troisième et dernière phase, après avoir donné ce qu’on appelle des suggestions post-hypnotiques, vous êtes invité à reprendre contact avec la réalité et à vous réveiller. L'hypnose s'inscrit dans le champs des thérapies brèves, on parle donc d'environ maximum une dizaine de séances.